Livraison GRATUITE en 24h dès 60€ d’achat | Plus d’infos

NOTRE SÉLECTION

"Partout dans le monde, les droits des internautes ont fait un grand pas en arrière."

Faten Bushehri est l'agente de liaison et de surveillance de Bahrain Watch, un groupe de surveillance qui cherche à promouvoir une gouvernance transparente et responsable à Bahreïn. "En tant que membre de l'équipe Bahrain Watch, j'ai travaillé avec des activistes et des victimes qui font face à des coupures délibérées de l'accès à internet tous les jours. [...] Je veille à promouvoir la libre circulation des informations et la liberté d'expression, deux droits que les coupures de l'accès à internet peuvent mettre à mal."

Faten s'exprime sur les points suivants :

Les coupures délibérées d'internet survenues à Bahreïn

Bahrain Watch a mené une enquête sur une coupure délibérée d'internet survenue dans le village de Duraz à Bahreïn, le 20 juin 2016. Ce jour-là, et les jours qui ont suivi, le village a subi une coupure quotidienne de l'accès à internet de 7h du soir à 1h du matin. Les membres de notre organisation ont effectué plusieurs expériences afin de tester la connexion dans le village, et ont constaté que trois des principaux fournisseurs d'accès à internet coupaient délibérément les services internet mobiles ainsi que certaines lignes fixes. L'enquête a révélé un phénomène similaire chez différents fournisseurs, tous les jours et environ à la même heure, ce qui a poussé notre équipe à croire que cette coupure de l'accès à internet pouvait avoir été causée par le gouvernement du Bahreïn qui aurait ordonné une restriction des services.

Son message au sujet des droits des internautes

Internet est un outil qui permet aux populations de partager librement des informations, partout dans le monde. L'accès à internet ne doit pas être ce à quoi nous aspirons, mais un moyen d'atteindre ce à quoi nous aspirons, à savoir un espace libre pour partager des informations et communiquer sans restrictions. À l'époque moderne, internet et les plateformes numériques sont devenues l'un des espaces essentiels pour faire valoir nos droits fondamentaux en tant qu'êtres humains, notamment le droit à la liberté d'expression. Par conséquent, il est inacceptable d'empêcher arbitrairement la libre utilisation d'internet, car cela équivaudrait à mettre en danger ces droits fondamentaux.

L'avenir des droits des internautes

De nos jours et partout dans le monde, les droits des internautes ont fait un grand pas en arrière. Dans le cadre de répressions, plusieurs gouvernements à travers le monde ont employé différentes méthodes pour limiter l'accès à internet, la liberté d'expression des opinions en ligne et l'utilisation des technologies dans le cadre de la vie privée. Cette pratique s'est également répandue dans les pays les plus développés, jusqu'en Europe et en Amérique du Nord et du Sud. Cette année, le gouvernement du Royaume-Uni a autorisé certaines des plus extrêmes formes de surveillance en mettant en place l'Investigatory Powers Bill. Tout cela a un effet considérable sur les droits des internautes, qui sont eux-mêmes intrinsèquement liés à nombreux autres droits humains fondamentaux. Pour les activistes et les défenseurs qui cherchent à protéger ces droits et à assurer leur survie pour les générations futures, le combat s'annonce difficile.

Les raisons pour lesquelles le droit à l'information doit être préservé

Les gouvernements n'ont pas à perturber ou à contrôler les méthodes de communication des populations, ni les outils qu'elles utilisent pour obtenir des informations ou contacter les personnes qui leur sont chères. Les coupures délibérées d'internet affectent non seulement les individus sur le plan personnel, mais également les entreprises, les étudiants, ou tout établissement dont la productivité dépend d'internet. En outre, ces coupures coûtent cher aux entreprises de télécommunications comme aux abonnés qui paient pour se retrouver avec un service interrompu.

Cet article a été réalisé dans le cadre de la campagne Keep It On. Access Now et Lush encouragent le public à protéger l'accès à l'information en faisant passer le message : #KeepItOn. Pour participer, signez la pétition avant le 7 décembre 2016, ou utilisez la bombe de bain Error 404 (tous les bénéfices réalisés grâce aux ventes de cette bombe de bain sont reversés à Access Now et à des activistes numériques locaux).

Commentaire (1)
1 Commentaire