Livraison GRATUITE en 24h dès 60€ d’achat | Plus d’infos

NOTRE SÉLECTION

Parlons de l’accès à l’information

Qu’est-ce qu'une coupure délibérée d'internet et pourquoi est-il si important de les empêcher ? Vous trouverez ci-dessous les réponses à vos questions ; vous apprendrez en quoi consiste la campagne, et comment vous pouvez participer à ce combat.

Qu’est-ce qu’une coupure délibérée d'internet ?

Nous appelons "coupure délibérée d'internet" toute perturbation intentionnelle – habituellement par un gouvernement – du réseau internet ou des applications mobiles, dans le but de contrôler les propos ou les actions de la population. Il s'agit en soi d'une perturbation volontaire de l'accès à l'information.

Pour en venir aux choses sérieuses, voici une définition plus technique : "une coupure délibérée d'internet est une perturbation intentionnelle d'internet ou des communications électroniques, les rendant inaccessibles ou inutilisables, à l'échelle d'une population ou d'un lieu spécifique, souvent dans le but d'exercer un contrôle sur la communication des informations."  

Pourquoi les gouvernements ordonnent-ils ces coupures ?

Les raisons données par les gouvernements pour justifier une coupure de l’accès à internet sont nombreuses. Il se peut qu’ils souhaitent empêcher les individus d’échanger des informations ou d’organiser des manifestations, même lorsque celles-ci sont pacifiques. D’autres raisons sont également citées, notamment :

Empêcher les étudiants de tricher aux examens scolaires.

Punir certaines entreprises, par exemples les développeurs d’applications de messagerie en ligne

Empêcher les attaques en périodes de jours fériés

Protéger la sécurité nationale

Certains gouvernements coupent même l’accès aux médias sociaux et à internet en période d’élections – le moment le plus crucial dans toute démocratie – de façon à pouvoir contrôler les résultats ou dissimuler des fraudes.

Les lois créées avant l'ère numérique, bien qu’elles soient désormais obsolètes, sont utilisées pour justifier les coupures délibérées d’internet. Par exemple, les gouvernements locaux en Inde utilisent une loi télégraphique de 1885 pour justifier la prise de contrôle d’un réseau. L’association Access Now, qui protège et encourage le développement des droits des internautes mis en danger partout dans le monde, cherche à repousser cette pratique. En juin dernier, le Conseil des droits de l’homme des Nations unies a « explicitement condamné » les coupures délibérées d’internet par les gouvernements, qu’il considère comme une violation des droits de l’homme. 


Comment agir pour protéger l’accès à l’information ?

En signant la pétition sur le site web d'Access Now, vous pouvez aider à pousser les dirigeants mondiaux à s’engager en faveur de l’accès à l’information. 

Vous pouvez également faire la différence en informant votre entourage sur la gravité de ce problème. Faites circuler le message sur les médias sociaux, avec le hashtag #KeepItOn.

Que fait Access Now pour lutter contre les coupures délibérées d’internet ?

Le combat d’Access Now pour protéger l’accès à l’information a débuté en 2009, lors du mouvement vert en Iran, au cours duquel le gouvernement du pays a perturbé l’accès à internet. Access Now travaille désormais avec plus de 100 organisations issues de près de 50 pays différents, afin de lutter contre cette pratique à tous les niveaux. L’association est notamment en contact avec les Nations unies, ainsi que différents gouvernements et acteurs clé tels que les compagnies de télécommunications ou les investisseurs. 


Comment les gouvernements font-ils pour couper l’accès à internet ?

Il existe différentes manières de couper l’accès à internet. Par exemple, un gouvernement peut s’assurer que lorsqu’un utilisateur cherche à accéder à une adresse web, le fournisseur d’accès à internet n’autorise pas la détection de l’adresse IP sous-jacente. Les fournisseurs d’accès à internet peuvent également perturber les tables de routage en supprimant des détails clés ; de cette façon, les paquets d’informations qui circulent sur internet, par exemples les gifs animés, ne pourront pas atteindre leur destination. Il ne s’agit ici que de quelques exemples sur un large éventail de possibilités, et les gouvernements emploient des méthodes de plus en plus sophistiquées pour perturber les communications.

Comment distinguer une coupure délibérée d’internet d’un simple problème technique ?

Access Now ne classifie aucune perte de l’accès à internet comme une coupure délibérée à moins de disposer d’informations fiables. En partenariat avec les journalistes, les entreprises, les groupes de la société civile et les gouvernements, l’association fournit un travail acharné pour déterminer s’il s’agit d’un problème technique ou d’une perturbation délibérée. Souvent, des indices informatiques peuvent aider à mieux comprendre la situation ; dans d’autres cas, ce sont les gouvernements qui admettent ouvertement qu’ils ont ordonné une coupure. Parfois, les utilisateurs présents sur place peuvent fournir des informations cruciales, notamment des captures d’écran ou même des mesures de réseau. 

Pourquoi ce problème est-il si grave ?

L’accès à internet nous permet d’exercer nos droits humains, notamment la liberté d’expression et la protection de la vie privée. Privées d’accès à internet, les populations ne peuvent plus communiquer ni avec leurs proches, ni avec leurs entreprises, ni même se rendre chez le médecin en cas d’urgence. L’accès à internet est nécessaire pour assurer la subsistance d’un nombre croissant d’individus, qui ne peuvent donc pas se permettre d’en être privés de manière régulière. 

La pire réaction face à ce problème est, précisément, l’absence de réaction ; nous avons le pouvoir de faire la différence. Si cette pratique est rendue illégale dans le monde entier, les responsables pourront être punis pour avoir enfreint les règles.

Les gouvernements peuvent-ils être pénalisés pour avoir ordonné une coupure de l’accès à internet ?

Oui et non. Le Conseil des droits de l’homme des Nations unies a « explicitement condamné » les coupures délibérées de l’accès à internet, tout comme de nombreux représentants et dirigeants politiques à travers le monde. Tous les gouvernements ont la responsabilité de respecter et de protéger les droits humains, et de remédier à toute violation de ces droits. Néanmoins, il n’existe actuellement aucune sanction ou pénalité contraignante aux perturbations délibérées de l’accès à internet. Il nous revient donc de faire pencher la balance et de faire entendre nos voix chaque fois que cela se produit.

Que peuvent faire les groupes de la société civile pour encourager les gouvernements à préserver l’accès à l’information ?

Les groupes de la société civile ont un rôle considérable à jouer pour protéger l’accès à l’information. Ils peuvent s’exprimer face aux dirigeants, collecter des informations et des preuves pour chaque incident de ce type, éduquer nos communautés et développer pour les populations des moyens de lutter contre les coupures délibérées d’internet. Ils peuvent également, dans certaines situations, aider les personnes à contourner ces coupures et à se connecter, par exemple en utilisant des outils technologiques tels que les réseaux virtuels privés (VPN). Mais protéger l’accès à l’information est l’affaire de multiples acteurs : les gouvernements et les entreprises ont également un rôle essentiel à jouer. Nous devons travailler tous ensemble pour arriver à une solution.

Couper l’accès à internet aide-t-il réellement à empêcher les attaques terroristes ?

Rien ne prouve que couper l’accès à internet aide à empêcher les attaques terroristes, ou à les arrêter lorsqu’elles se produisent. Plus probablement, elles empêchent la police et les services d’urgence de faire leur travail, précisément au moment où on a le plus besoin d’eux. Les coupures peuvent également causer des dommages psychologiques, car sans internet, les populations ne peuvent plus contacter leurs proches pour savoir s’ils sont en sécurité. Les gouvernements doivent être plus transparents sur les raisons des coupures d’internet qu’ils ordonnent, afin de laisser le public faire un choix informé à ce sujet.

Les coupures délibérées d’internet risquent-elles d’être de plus en plus fréquentes à l’avenir ?

Rien qu’en 2016, Access Now a recensé 50 coupures de ce type, contre moins de 20 en 2015. La tendance semble s’accentuer à mesure que les populations sont de plus en plus connectées à internet. Les utilisateurs apprécient la liberté et les opportunités dont ils bénéficient en ligne, car elles leur permettent de s’organiser et de défendre ce qui leur tient à cœur. En retour, certains gouvernements coupent l’accès à internet pour mettre fin à ces pratiques, mais leurs pays en paient le prix fort.

Quels groupes de la société civile ou associations existent dans les pays dont les gouvernements ordonnent des coupures de l’accès à internet ?

La campagne #KeepItOn rassemble plus de 100 groupes de la société civile issus de près de 50 pays différents. Une bonne partie de ces groupes travaillent dans des pays affectés directement par les coupures délibérées de l’accès à internet, notamment en Amérique latine, en Afrique, en Asie et dans la région Moyen-Orient/Afrique du Nord. Certains de ces groupes sont de très petite taille, avec un personnel d’un seul membre, le reste étant des bénévoles ; d’autres sont des organisations internationales établies. La liste complète des organisations est disponible sur le site web d'Access Now.  

Les entreprises sont-elles affectées par les coupures délibérées d’internet ?

Les coupures délibérées d’internet ont des conséquences terribles pour les entreprises. Selon la Brookings Institution, un think tank d’envergure majeure, les coupures délibérées d’internet ont entraîné, à l’échelle mondiale, une perte de 2,4 milliards de dollars l’année dernière. Et il s’agit là d’un minimum absolu. Les banques en ligne, les services de coursier et les entreprises basées sur internet ont accusé des pertes considérables au cours de telles perturbations. L’impact est particulièrement rude pour les pays en développement, qui cherchent activement à s’adapter à l’économie numérique et aux innovations.

Ce problème n’est-il pas limité à un petit nombre de pays ?

Non : les coupures délibérées d’internet se produisent partout dans le monde. Cette année, selon les statistiques, plus de 25 pays dans quatre continents, y compris en Europe, en ont été victimes. De plus, même si certains gouvernements n’ont jamais ordonné de coupure de l’accès à internet, ils en ont cependant la capacité. On peut citer par exemple la procédure opérationnelle permanente 303 du Département de la Sécurité intérieure des États-Unis, dont les implications sont tenues secrètes, de sorte que la population ne peut pas comprendre quand ou comment elle pourrait être utilisée. De nombreux autres pays disposent de lois anciennes ou obsolètes que les gouvernements interprètent pour justifier des coupures de l’accès à internet.

Rejoignez le combat : #KeepItOn

Commentaire (1)
1 Commentaire