Info Covid: Recevez votre colis en 2 à 4 jours ouvrés | Livraison gratuite à partir de 60€ | Plus d’infos

NOTRE SÉLECTION

Fleurs de Cocagne : d’où viennent nos bouquets éthiques et écologiques ?

À une heure de Paris, dans la commune d’Avrainville, les équipes de Fleurs de Cocagne travaillent de 7h30 à 16h sur huit hectares de serres et fleuristerie, remplies de roses, fleurettes et légumes bio. L’association offre une alternative éthique et écologique aux fleurs habituellement vendues sur le marché (souvent importées de l’étranger), tout en proposant aux personnes éloignées de l’emploi un métier valorisant et porteur de débouchés.

Chez Lush, nous avons à cœur de nous associer avec des fournisseurs dont le travail respecte l’environnement et bénéficie à la communauté locale. Rien d’étonnant donc à ce que, dans le cadre du projet Lush Flowers, nous ayons décidé de travailler avec Fleurs de Cocagne. Tandis qu'une autre association locale nous fournit des fleurs par bottes pour composer des bouquets sur place, Fleurs de Cocagne nous fournit des bouquets préparés à l'avance par ses soins.

Le jardin horticole de Fleurs de Cocagne ne se contente pas de révolutionner le marché local des fleurs en proposant des bouquets et paniers de légumes bio et de saison : conformément à la charte des Jardins de Cocagne, dont elle fait partie, l’association Fleurs de Cocagne s’engage aussi à soutenir et accompagner des personnes en difficulté professionnelle pour cause de problèmes sociaux, en facilitant leur insertion sur le marché du travail. Le jardin accueille une vingtaine de personnes, dont 70% de femmes : trois d’entre elles ont accepté de partager leur expérience avec nous.

Au cours d’une visite guidée de l’exploitation agricole, Astrée, stagiaire chez Fleurs de Cocagne, résume les maîtres mots qui définissent le travail au sein de l’association : patience, entraide, polyvalence et adaptation. Du maraîchage et de la culture des fleurs à la préparation des paniers de légumes et des bouquets et couronnes frais ou séchés (en passant par bien d’autres tâches nécessaires à la culture bio), le travail quotidien, toujours varié et toujours effectué en binôme, se définit en fonction de la météo, des besoins saisonniers et de l’état de chaque personne. « Il y en a pour tous les goûts et pour tous les moments », résume François Bataillard, directeur technique.

Le travail chez Fleurs de Cocagne représente plus qu’un simple contrat de quelques mois : c’est une véritable transition vers une reprise de confiance, tant sur le plan professionnel que personnel. « C’est un travail valorisant, qui nourrit les gens physiquement et émotionnellement – sans compter le contact avec la nature, qui est toujours bénéfique pour la santé », commente François. « Il s’agit d’un travail progressif, mais on constate petit à petit un progrès réel en termes de bien-être et de confiance en soi. C’est surprenant de voir la différence d’attitude des personnes, jusque sur le plan physique : elles se tiennent plus droites, elles sont plus à l’aise. »

Pour mieux connaître le quotidien chez Fleurs de Cocagne, nous avons rencontré trois personnes qui ont accepté de partager leur expérience avec nous. Cliquez ci-dessous pour lire leurs témoignages :

Rencontre avec Kanagavalli

Rencontre avec Coralie

Rencontre avec Lauraleen

Commentaire (1)
1 Commentaire