NOTRE SÉLECTION

FAQ : Lush et l'huile de palme

Cet article a pour but de détailler le travail effectué par Lush pour supprimer l'huile de palme de sa chaîne de production. Nous espérons qu'il répondra à toute question que vous pourriez avoir, particulièrement dans le cadre de notre campagne pour restaurer 50 hectares de forêt tropicale à Sumatra.

Qu'est-ce que l'huile de palme ?

Il existe deux espèces de palmiers à huile : l'Elaeis guineensis et l'Elaeis oleifer. Le terme "huile de palme" est utilisé comme terme générique pour désigner les deux types d'huiles dérivées de ces palmiers : l'une provient du fruit de l'arbre, et l'autre de sa graine. Elles sont extraites par pression ou par extraction. Les palmiers à huile poussent uniquement dans les zones tropicales, mais sont originaires d'Afrique de l'Ouest et d'Amérique du Sud.

L'huile de palme brute, produite à partir du fruit, est principalement utilisée dans l'industrie alimentaire et pour la fabrication du savon. L'huile de palme produite à partir de la graine est principalement utilisée dans l'industrie oléochimique pour produire des alcools et acides gras, qui sont des ingrédients essentiels à la fabrication des surfactants.

Le palmier à huile est une plante efficace qui peut produire jusqu'à dix fois plus d'huile que le soja, le colza ou le tournesol par hectare. Il constitue donc l'option la plus rentable ; en conséquence, son utilisation s'est étendue à de nombreux autres domaines, par exemple la fabrication de biocarburants. La production d'huile de palme a contribué à la croissance économique de la Malaisie et de l'Indonésie, qui en sont les deux principaux producteurs. Cependant, la récente expansion des cultures de palme à grande échelle a entraîné avec elle des problèmes majeurs.

Les problèmes listés ci-dessous sont connus et pointés du doigt par les groupes environnementaux depuis le milieu des années 2000. Chez Lush, nous sommes conscients et inquiets des dégradations de l'environnement causées par la production d'huile de palme, et nous en avons conclu qu'il fallait supprimer l'huile de palme de notre chaîne de production.

Quels sont les principaux problèmes liés à la production d'huile de palme ?

Note : Toutes les cultures de palme ne sont pas mauvaises. Certaines cultures incluant des palmiers à huile appliquent les bonnes pratiques ; mais c'est l'industrialisation de cette culture qui, au fil des années, a causé le plus de problèmes.

  • Les monocultures de palmiers à huile sont l'une des principales causes de déforestation dans les zones à biodiversité riche ; en conséquence, elles détruisent les écosystèmes et les habitats naturels des animaux.

  • Les peuples indigènes se sont vus privés de leurs terres par les grosses entreprises, qui les ont volées pour y développer des cultures de palme.

  • Les violations des droits humains et les conflits vont de pair avec cet accaparement des terres.

  • Les plantations génèrent des emplois souvent précaires, mal payés, dangereux, certains reposant même sur l'exploitation de travailleurs mineurs.

  • Les plantations utilisent des produits chimiques légaux et illégaux, qui peuvent polluer les terres et les ressources en eau.

  • Le droit d'étendre une plantation se négocie souvent par le biais de pots-de-vin ou de corruption.

Qu'en est-il de la production d'huile de palme durable ?

D'autres entreprises cherchent à utiliser de l'huile de palme produite de façon durable, certifiée par la RSPO (Roundtable on Sustainable Palm Oil, une ONG fondée à cet effet). Toutefois, ce label accordé par la RSPO pose lui-même certains problèmes.

  • La RSPO est dominée par l'industrie. En 2009, seuls 6,7% des membres de la RSPO provenaient de groupes dédiés à la conservation ou au développement social. Les autres membres provenaient d'entreprises.

  • La RSPO n'a pas encouragé d'interdiction totale de la déforestation des tourbières (qui constituent d'importants puits de carbone).

  • Les professionnels chargés de la production et du traitement de l'huile de palme peuvent devenir membres de la RSPO sans que leurs opérations ne soient certifiées.

  • L'expansion de l'huile de palme a un impact plus grave sur l'environnement que ne le reconnaît la RSPO.

  • La demande internationale d'huile de palme certifiée durable reste peu élevée. On estime que seulement 14% de l'huile de palme produite est certifiée par la RSPO. L'huile de palme certifiée durable coûte 8 à 15% plus cher que l'huile de palme non certifiée. La Chine et l'Inde, qui sont les plus gros consommateurs d'huile de palme, n'ont pas exprimé d'intérêt à acheter de l'huile de palme certifiée à un coût supérieur.

Notre politique sur l'huile de palme

Depuis 2008, Lush a commencé à supprimer l'huile de palme de sa chaîne logistique, et a mis en place une campagne pour informer ses clients sur la dégradation de l'environnement causée par les cultures de palme actuelles. Le but était d'encourager nos clients à se laver les mains la consience tranquille.

Suite à cette décision, nous avons fait preuve d'une transparence totale auprès de notre personnel et de nos clients au sujet de notre utilisation de l'huile de palme, et nous les avons informés que la suppression de l'huile de palme dans nos produits était en cours. Sur le Lush Times et les affichages en boutiques, nous avions mis en place un label "sans huile de palme" ; même si c'est le cas de nos bases de savon, cette information peut induire en erreur, car certains de nos ingrédients synthétiques sûrs contiennent encore des traces de dérivés de palme. Nous sommes en train d'examiner ces ingrédients pour soit les obtenir à partir de sources certifiées sans huile de palme, soit les remplacer par d'autres ingrédients. Nous examinons la question depuis longtemps, mais la reformulation de nos produits est un travail de longue haleine car nous tenons à préserver la qualité du produit final.

Les savons Lush sont-ils tous garantis sans huile de palme ?
Non. Nous pouvons affirmer avec certitude que nos bases de savon sont garanties sans huile de palme, mais nous ne pouvons pas nécessairement en dire autant de nos savons. Un grand nombre d'entre eux contiennent du stérate de sodium, qui n'est pas garanti sans huile de palme. Nous travaillons constamment avec nos fournisseurs et nos inventeurs de produits dans le but d'obtenir un stérate de sodium sans huile de palme pour tous nos produits.

Quels sont les ingrédients qui contiennent des dérivés d'huile de palme ?

 

Ingrédient

Contient des dérivés de

Laurylbétaïne

Graine de palme, palme, noix de coco

Cocoamphoacétate de sodium

Graine de palme, palme, noix de coco

Alcool cétéarylique

Graine de palme

Alcool cétéarylique & SLS

Huile de palme

SodLauroylSarcosinateNP

Noix de coco, palme, graine de palme

Lauroyl sarcosine

Noix de coco, graine de palme

Cétéarate de glycol

Huile de palme

GMS SE40 - Glycerol monostearate

Huile de palme

SSD - Disodium laureth sulfosuccinate

Huile de palme

Glyceryl Stearate-PEG100

Source de graine de palme 

Laurethsulfate d'ammonium

Graine de palme 

Laurethsulfate de sodium

Graine de palme 

Laurylsulfate de sodium

Graine de palme 

Stéarate de sodium

Huile de palme

Acide stéarique

Huile de palme

Laureth-4

Huile de palme 

PEG–6 Caprylic / Capric Glycerides & PEG-60 Almond Glycerides 

Palme, graine de palme

Notre parcours jusqu'à maintenant

2006 DÉCOUVERTE DES PROBLÈMES LIÉS À L'HUILE DE PALME

Suite à un voyage à Singapour et en Indonésie, nous avons constaté que le principal ingrédient de la base de savon végétarienne, l'huile de palme, causait une déforestation sans précédent à Sumatra et à Bornéo, détruisant ainsi le précieux habitat naturel des orangs-outans, des éléphants, des tigres et de nombreuses autres espèces menacées. Simon Constantine a assisté à un meeting de la RSPO à Singapour. Nous avons alors vite compris que, dans ce cas précis, il n'existait pas de solution "durable" satisfaisante, en particulier parce que l'industrie de l'huile de palme était sur le point de s'étendre à la fabrication de biocarburants.

2006 SUMATRA

Après avoir assisté au meeting de la RSPO, Simon a creusé la question avec l'aide de la Sumatran Orangutan Society (SOS) et son organisation partenaire, l'Orangutan Information Centre (OIC). Ils ont alors été témoins de la destruction de ce précieux habitat naturel que constituent les abondantes forêts du parc national de Gunung Leuser, au profit d'une monoculture stérile de palmiers à huile. Ils ont aussi constaté les conséquences du tsunami de 2004 et le détournement des fonds de la communauté d'aide internationale qui a suivi, alors que les projets de cette dernière touchaient à leur fin à Banda Aceh.

2007 LE TEMPS DU CHANGEMENT

Quand Lush a réalisé que l'huile de palme n'était pas une solution, et que s'en procurer par des sources durables et traçables serait quasi-impossible, l'entreprise a cherché à réagir en innovant. Nous avons d'abord consulté nos fournisseurs de base de savon, qui n'étaient pas convaincus qu'une alternative à l'huile de palme soit possible. Nous nous sommes alors tournés vers l'un des rares producteurs de savon encore basés au Royaume-Uni. Ce fournisseur a accepté de complètement supprimer l'huile de palme de sa base de savon pour la remplacer par d'autres huiles végétales plus respectueuses de l'environnement (comme les huiles de colza, de tournesol ou de noix de coco). Fin 2007, ces nouvelles bases de savon étaient testées pour la première fois dans les usines Lush.

2007 SENSIBILISATION DU PUBLIC

Pour souligner l'impact de notre décision et de notre travail, et sensibiliser le public à notre cause, nous avons lancé le savon Greenwash, qui accompagnait cette opération dans nos boutiques.

2008 VOUS VOUS RAPPELEZ...

Malheureusement, les choses ne se sont pas passées comme prévu. La nouvelle base de savon a fait l'objet de plaintes, selon lesquelles le savon ne moussait pas, sentait moins fort, finissait couvert de taches et se repliait sur lui-même. Nous avons donc décidé de rappeler ce produit, ce qui a été très coûteux pour nous (nous avions déjà investi plus de 100 000 livres dans la phase de recherche et développement du projet). À ce moment-là, nos précédents fournisseurs sont revenus vers nous pour nous proposer d'essayer leur nouvelle base de savon sans huile de palme. Cette fois-ci, la base était simplement constituée d'huiles de noix de coco et de colza, et elle a fonctionné à merveille – ce qui nous a permis de restocker nos boutiques aussi vite que possible.

2008 LES ORANG RIMBA

Dans le but de maintenir l'intérêt pour la saga de l'huile de palme, Agnès, acheteuse d'huiles essentielles, et notre équipe Campagnes se sont de nouveau rendues à Sumatra. L'objectif était cette fois d'étudier de plus près le déplacement forcé des peuples indigènes, causé par l'accaparement des terres par les producteurs d'huile de palme. Elles ont alors eu l'opportunité de rencontrer les Orang Rimba (les "gens de la forêt"), qui menaient encore une vie nomade à l'intérieur de la forêt primaire.

2009 L'HUILE DE PALME, ON S'EN LAVE LES MAINS !

Tout en poursuivant notre travail de suppression de l'huile de palme dans nos produits, nous avons lancé une campagne internationale pour souligner les problèmes liés à l'huile de palme. Nous invitions le public à laisser des empruntes de mains vertes sur nos vitrines, et d'acheter un savon dont les bénéfices serviraient à soutenir le Rainforest Action Network, qui luttait contre les entreprises productrices d'huile de palme en Indonésie.

2010 LE COMBAT CONTINUE

Nous avons poursuivi nos campagnes et nos efforts à l'international pour sensibiliser le public aux problèmes liés à l'huile de palme. Pendant ce temps, dans nos ateliers, nous avons supprimé la glycérine à base de palme de nos produits, pour la remplacer par de la glycérine à base d'huile de colza non OGM.

Extrait du journal The Scotsman 2009 :

Lush soutient une tribu menacée

Lush, l'un des leaders du Royaume-Uni en termes de cosmétique, a créé une "pétition vivante" dans sa boutique de Princes Street, pour sensibiliser le public à la menace qui pèse sur une tribu indigène.

Dans le cadre de cette campagne, Lush demande à ses clients de se faire prendre en photo devant un grand arbre en carton installé dans la vitrine de la boutique.

La campagne vise à mettre en lumière la menace qui pèse sur le peuple indonésien des Orang Rimba, dont l'habitat, selon Lush, est menacé par les entreprises productrices d'huile de palme qui rasent les forêts pour les remplacer par des plantations.

La pétition, organisée en collaboration avec Greenpeace, sera présentée à Sinar Mas, une entreprise productrice de papier et d'huile de palme.

"L'an dernier, je me suis entretenu avec les membres de la tribu des Orang Rimba, dont l'habitat forestier a été détruit et remplacé par des plantations de palme", raconte Andrew Butler, respondable des campagnes chez Lush.

"Ils sollicitent l'aide des populations du Royaume-Uni pour préserver leur habitat et leur mode de vie. Il nous revient maintenant de stopper les activités d'entreprises telles que Sinar Mas, qui rasent la forêt tropicale pour produire du papier et de l'huile de palme."

"Chaque fois que Sinar Mas rase une partie de la forêt ou de la tourbière pour installer de nouvelles plantations de palme, ce sont des milliers de tonnes de gaz à effet de serre qui sont libérés dans l'atmosphère", ajoute Ian Duff, chargé des campagnes pour la forêt de Greenpeace.

"Sinar Mas doit répondre à l'appel de Lush et ses clients, en mettant fin à cette destruction de la forêt de la tourbière au profit de la production d'huile de palme."

2010 LES RECHERCHES SE POURSUIVENT

Mais supprimer l'huile de palme ne couvrait qu'une partie de nos problèmes. Cette constatation nous a appris que sans traçabilité totale des ingrédients utilisés dans nos savons, nous ne pouvons jamais être sûrs à 100% des effets de ces ingrédients sur la planète. Inspirés par une visite à Paul Yeboah, directeur du Ghana Permaculture Institute (Ghana) qui fabrique avec brio son propre savon, nous avons commencé à considérer l'idée de fabriquer nos propres bases de savon. Simon, Wesley et les autres inventeurs de produits Lush ont commencé à expérimenter sur de nouvelles formules de savons frais faits main...

2012 ENCORE UN EFFORT...

Le sujet passe en arrière-plan pendant quelques années – le temps qu'il nous faut pour en apprendre davantage sur la fabrication du savon. Nos essais ne rencontrent qu'un succès très modéré, et il nous est difficile d'inciter des fournisseurs à fabriquer du savon en utilisant de nouvelles formules. C'est alors que Dan Campbell, un inventeur de produits Lush jeune et plein d'entrain, décide de reprendre le flambeau et de recommencer à expérimenter activement sur de nouvelles formules.

2014 LAISSEZ PASSER MOVIS

En rassemblant leurs efforts pour découvrir de nouvelles formules de bases de savon, Dan et son équipe ont finalement mis au point un mélange d'huiles de ricin, de noix de coco et de germe de blé. C'est ainsi qu'est né, en 2014, le savon Movis, aussi nourrissant qu'une belle tranche de pain maison.

2014 LA RÉGÉNÉRATION À SUMATRA

Après 8 ans de lutte contre l'industrie de l'huile de palme, en collaboration avec la SOS et l'OIC, nous avons décidé d'essayer quelque chose de nouveau. En associant les initiatives du SLush Fund aux actions de l'OIC, nous avons mis en place un nouveau projet : réfléchir à de nouvelles méthodes d'agriculture à Sumatra. Après avoir étudié les techniques de culture naturelle et les fermes à proximité des réserves forestières, l'OIC a proposé d'acheter 10 hectares de terrain pour en faire un site de démonstration de meilleures pratiques agricoles. Dans cette région, on cultive de nombreuses plantes qui produisent différents types d'huiles essentielles, par exemple le patchouli, la citronnelle ou le bois d'agar.

2015 SAVONS GOURMETS

Afin de poursuivre sur cette tendance, Dan, Wesley et Simon ont fait équipe pour créer deux nouvelles gammes de savon à l'occasion de l'ouverture de la boutique d'Oxford Street. Les savons gourmets contiennent un mélange d'ingrédients issus de projets internationaux soutenus par le SLush Fund. Ces ingrédients, qui proviennent de Palestine, de Colombie, du Ghana ou encore du Kenya, ont pour objet commun la régénération. Wesley a utilisé ces nouvelles bases de savon pour créer des savons pressés à froid, qui sont plus solides et durent longtemps.

2017 L'AVENTURE SE POURSUIT

Nous continuons à chercher de nouvelles sources pour nos ingrédients qui contiennent de l'huile de palme ; mais ce n'est pas chose facile. Non seulement nos fournisseurs doivent confirmer que l'ingrédient fourni est 100% garanti sans huile de palme, mais ils doivent aussi correspondre à nos critères éthiques. Les alternatives à ces ingrédients contenant de l'huile de palme sont, la plupart du temps, nouvelles sur le marché, et donc souvent testées sur des animaux ; de ce fait, Lush ne peut pas utiliser ces ingrédients. Nous ne pouvons pas encore proposer une version de nos savons garantie sans huile de palme ; il nous faudra les reformuler complètement, au lieu de seulement remplacer un ingrédient. Nous poursuivons notre travail de recherche et d'essais afin de supprimer, à terme et une fois pour toutes, l'huile de palme de nos produits. Bien sûr, nous vous tiendrons au courant !

Sumatra reforestation
Commentaire (1)
1 Commentaire
Contenu apparenté (4)

Produits apparentés

4 éléments
Karma pain moussant
Pain moussant
Réveillez votre côté hippy
6,95 €
Pièce
karma-gift
Cadeau
Répandez du bon Karma
49,95 €
Pièce
Karma perfume washcard
Carte de savon
Un esprit indépendant et bohème
2,50 €
Pièce
The Karma Perfume
Parfum
Branché et enivrant, bohème
39,00 €
30ml