Recevez votre colis sous 24h ouvrées | Livraison gratuite à partir de 60€ | Plus d’infos

NOTRE SÉLECTION

En Amazonie

Le voyage vers la concession forestière de 6000 hectares peut prendre de 14 heures à deux jours dans un bateau à fond plat. Exigeant des yeux de faucon et un derrière d’acier, vous traversez le courant rapide de l’Amazone. Vous fiant à l’expérience de Virgillo, le conducteur de bateau âgé de 70 ans, vous vous orienterez au milieu des troncs d’arbres flottants délavés par les pluies. Nous avons eu de la chance au cours de ce voyage car les fortes pluies nous ont permis de couper quelques virages, faisant un détour à travers la jungle dense inondée par la rivière. Agnès, Paulo et moi nous accrochons tandis que le bateau heurte et érafle une rive. Il était évident que nous étions très loin de chez nous. La forêt devenait plus dense, les vignes suspendues et les souches d’arbres submergées menaçaient de nous faire chavirer.

Ce n’est pas une menace en l’air car Virgillo, Limber - notre partenaire au Pérou - et son père Jorge avaient été projetés hors du bateau lors d’un précédent voyage.

Cette fois, nous n’avons pas eu besoin de couper à travers les arbres tombés et nous sommes arrivés assez rapidement à la concession.

C’était à couper le souffle.

Un an auparavant, Paulo avait eu une conversation avec Limber au sujet de notre besoin en huile de bois de rose durable. Limber avait parlé avec Jorge, un « matero » ou spécialiste des arbres, en vue de trouver un endroit disposant d’arbres de bois de rose. Peu de temps après, Jorge avait déniché une concession forestière au fond de la forêt amazonienne. Une zone de la taille de la ville d’Auckland, 60 kilomètres carrés, où les bûcherons étaient déjà arrivés. Comme Limber en a fait la description après sa première visite du site, elle semblait « sortir tout droit du film Avatar ». D’énormes machines traînaient ​​les espèces de bois précieux désirées et brisaient tout le reste sur leur chemin, et de nombreux arbres de bois de rose ont été abattus ou endommagés. » Alors Paulo, Limber et les gens de chez Lush ont élaboré un plan. Après de longues négociations, Limber a constaté que nous pouvions acheter les droits d’exploitation sur ces terres. A l’aide de ses connaissances locales, il nous a obtenu cette concession. Lush a pris le relais des bûcherons en arrêtant immédiatement toute poursuite de la déforestation et a commencé un processus continu de zonage des terres en tant que réserve.

En gravissant les berges glissantes de la rivière vers la concession, je levai les yeux et constatai à quel point l’équipe au Pérou avait travaillé dur. Ils avaient construit une « maison mère » de deux étages pour eux-mêmes et les machines de distillation. Elle était construite à partir de bois coupé sur place dans la scierie à l’aide de bois de feuillus qui avaient été coupés et laissés sur place par les bûcherons précédents. La cuve de distillation émettait de la vapeur dans la lumière du soleil, alimentée par un poêle à bois fusée fabriqué à partir d’un vieux baril. L’odeur de l’huile de bois de rose flottait dans l’air et parvenait à nos narines. Incroyable. Après une nuit de sommeil dans des tentes moustiquaires, nous nous sommes aventurés avec Limber, Jorge et quelques membres de l’équipe afin d’aller observer les arbres de bois de rose. Nous avions parcouru moins de 30 mètres dans la jungle quand nous nous sommes aperçus à quel point l’environnement était riche. Nous sommes tombés sans difficulté sur des empreintes de tapir, un petit boa constrictor, des oiseaux et même une empreinte de jaguar.

The Amazon
Timber planks cut from hardwood

De retour à la concession, Limber ouvrit un grand tonneau bleu et une explosion d’huile parfumée douce emplit la pièce,une note de bois propre avec un soupçon de citron se mélangea avec l’odeur de fumée émanant de la cuve de distillation. Il n’y a pas de meilleurs mots pour décrire cette huile à la couleur du foin. Limber raconte une histoire édifiante concernant les trahisons pouvant avoir lieu ici. L’équipe de la concession était partie pour les vacances à la période de Noël. Au bout de quelques jours, ils ont découvert à leur retour qu’on leur avait volé des outils et du carburant, et qu’un message avait été griffonné à la hâte sur une bûche. En traduction littérale, ce message disait : « S’il vous plaît Gringo, quittez cette zone parce que vous allez vous prendre une balle. Cordialement, les bûcherons. » Ce message a fait rire Limber, mais il s’assure tout de même que nous travaillons avec les communautés locales afin qu’elles comprennent et soutiennent ce projet pour que nous puissions tous en bénéficier.

Maintenant, nous attendons l’arrivée de notre premier lot d’huile de bois de rose au Royaume-Uni afin de l’utiliser dans nos produits et parfums.

Participez à la conversation #LushBuying

Commentaire (1)
1 Commentaire