Info Covid: Recevez votre colis en 2 à 4 jours ouvrés | Livraison gratuite à partir de 60€ | Plus d’infos

NOTRE SÉLECTION

Découvrez notre gamme de soin des cheveux afro

Nous vous présentons notre nouvelle gamme consacrée au soin des cheveux crépus, bouclés ou frisés ! Créée par Sarah Sango, notre conseillère spécialiste en soin des cheveux afro, elle a pour but d'aider à définir les boucles tout en nourrissant cheveux et cuir chevelu. Dans cet article, la blogueuse et journaliste Milla Alexander raconte le parcours de Sarah jusqu'à son arrivée chez Lush, et discute avec elle de cette nouvelle gamme et de l'image des cheveux crépus dans la société.

Nous créons des produits capillaires innovants depuis nos débuts, dès l'époque de Cosmetics To Go, l'entreprise qui a précédé Lush. Des célèbres Shampoings solides aux Soins chauds à l'huile, nous avons toujours eu l'art d'explorer tous les domaines du soin capillaire... Ou presque. Au cours de mes années de travail chez Lush, je n'avais jamais pu composer une routine capillaire complète à base de produits Lush ; il n'y avait tout simplement pas assez de produits adaptés à mes besoins.

C'est alors que Sarah Sango est entrée en scène. Forte de 19 ans d'expérience, elle a pourtant connu des débuts modestes. Après une première expérience dans un salon de coiffure à Brixton, où elle s'occupait surtout de préparer le thé et le café, Sarah a suivi une formation de coiffeuse spécialisée dans le soin des cheveux afro, un programme chargé qu'elle a dû concilier avec le fait d'être jeune maman. En plus de sa famille, qui apprécie toujours autant ses produits aujourd'hui, elle a développé sa propre clientèle et construit sa propre marque. Bientôt, elle était invitée à participer aux Fashion Weeks en tant que spécialiste du soin des cheveux afro.

"J'ai rencontré tellement de mannequins noir·e·s qui s'émerveillaient du fait qu'il y avait quelqu'un pour s'occuper de leurs cheveux. Ils·elles ont l'habitude qu'on leur dise de s'en occuper eux·elles-mêmes, ou qu'on se contente de vaporiser un peu de spray brillance, et c'est tout. Participer à ces événements me remplissait de fierté, mais aussi de tristesse, car je voyais à quel point les mannequins noir·e·s n'étaient pas traité·e·s de la même façon que leurs homologues blanc·he·s."

Sarah est aussi ma cousine. Je me souviens de l'époque où, plus jeunes, elle, moi et sa sœur Renée (mon autre cousine, donc) tressions nos cheveux ensemble le dimanche, pour nous préparer à la semaine d'école à venir. Préparer ces coiffures prenait une journée entière, et Sarah pleurait et se disputait avec sa mère du début à la fin. Dès le lundi, en rentrant de l'école, elle avait déjà défait toutes ses tresses : "Je voyais les filles blanches courir dans la cour avec leurs cheveux dans le vent, et je voulais faire pareil avec les miens", raconte-t-elle. Si je me souviens bien, elle se faisait disputer à chaque fois par sa mère, et était consignée dans sa chambre le soir venu.

Bien des années plus tard, j'ai rencontré Sarah par hasard à Brixton, où j'ai appris qu'elle travaillait comme coiffeuse. C'était une excellente nouvelle pour moi, qui avais négligé mes cheveux depuis longtemps et avais envie de changement. Je me suis donc rendue à son salon, où elle m'a fait une coupe, un soin et un brushing lissant. À mon tour d'avoir les cheveux dans le vent ! Quand je repense à cette époque, je réalise à quel point, quand nous grandissions, porter ses cheveux crépus au naturel était considéré comme indésirable. Même jeunes adultes, nous faisions encore le choix de lisser nos cheveux pour être perçues comme "plus jolies" ou "plus professionnelles".

Depuis notre recontre à Brixton, je ne me fais plus coiffer que par Sarah. Elle m'a fait une frange, des mèches blondes, puis une coloration complète en bleu, et un big chop ! Au fil des années, nous avons passé des heures et des heures ainsi ensemble, et elle m'a soutenue dans certaines de mes décisions les plus audacieuses. C'est pendant ces années que nous avons décidé, elle comme moi, d'être fières de nos cheveux au naturel, et de les porter ainsi.

En 2018, Sarah a été contactée par Lush, qui cherchait une personne spécialisée dans le soin des cheveux afro pour se joindre à un nouveau concept de la marque : le Lush HairLab. Sarah a rencontré Daniel Campbell, inventeur de produits Lush, marquant le début de ce qui allait devenir une formidable collaboration. Elle a rejoint Lush en tant que conseillère spécialisée dans le soin des cheveux afro, et a tout de suite pris son rôle extrêmement au sérieux : "En tant que conseillère, je peux apporter mon expérience, créer des produits adaptés et transmettre mes connaissances des aspects culturels liées aux cheveux afro : comment nous les coiffons, comment nous en prenons soin, et ce qu'ils signifient pour nous."

Loc method step by step with Lush's Sarah Sango
Lush Afro hair consultant Sarah Sango and daughter Monae try out the products

Après avoir exploré et testé les produits Lush déjà présents dans la gamme, Sarah a pu déterminer ce qui manquait et en informer Daniel. "Je pense qu'où que nous allions, il faut qu'on nous propose une gamme de produits pour les cheveux afro", explique-t-elle. "C'est mon rôle et ma responsabilité de m'assurer que chaque personne peut trouver des produits qui lui conviennent, quels que soient ses besoins, quand elle entre dans une boutique Lush ou fait ses achats Lush en ligne. Je ne suis pas scientifique, je sais peu de choses sur la formulation des produits cosmétiques, mais je connais les éléments et ingrédients essentiels pour prendre soin des cheveux afro ; je peux donc déterminer lesquels doivent être intégrés dans un produit."

C'est exactement ce qu'elle a fait en créant cette gamme.

En voyant les bienfaits de notre classique Avocado Co-wash (qui contient de l'avocat riche en vitamines et du beurre de cacao nourrissant) pour les cheveux afro, Sarah a eu l'idée de créer une version sans sulphate : "L'infusion de romarin, de fleurs de lavande et d'ortie nettoie efficacement les cheveux et le cuir chevelu sans les priver de leur hydratation naturelle – un élément d'autant plus important pour les cheveux afro."

L'Après-shampoing Glory (anciennement appelé J-Mom's Okra) contient du gel de gombo, de la crème de noix de coco et de l'huile de ricin, qu travaillent en harmonie pour donner de la souplesse aux cheveux. "Les cheveux afro sont très délicats", explique Sarah. "Glory facilite le coiffage des cheveux sans risquer de les abîmer."

L'Après-shampoing Power (autrefois appelé Hair Necessities) est excellent pour les cheveux traités chimiquement. Il contient de la purée de patate douce riche en biotine et de l'huile d'amande douce pour donner de l'éclat ; l'idéal pour protéger vos cheveux au quotidien, que vous les défrisiez, coloriez ou décoloriez selon vos envies. "Power est riche en protéines pour aider à reconstruire la stricture des cheveux. Si vous faites le choix de traiter vos cheveux chimiquement, Power est le produit réparateur qu'il vous faut", résume Sarah.

Puis vient le tour des soins coiffants. Pour de nombreuses personnes, la méthode L.O.C. est un élément clé du soin des cheveux afro. Sarah a donc entrepris de créer un trio de produits utilisables soit séparément, soit associés pour correspondre aux trois étapes de la méthode L.O.C. "La méthode L.O.C. est un procédé qui consiste à hydrater les cheveux, puis à s'assurer qu'ils absorbent cette hydratation de la meilleure manière possible. L.O.C. est une abréviation de "Liquid, Oil and Cream" (liquide, huile et crème). Le liquide est appliqué d'abord pour hydrater la chevelure ; il permet aussi d'ouvrir la tige des cheveux pour lui permettre d'absorber l'huile qui va suivre. La deuxième étape est l'huile, qui nourrit les cheveux et retient l'hydratation. La troisième étape, la crème, donne de la définition aux cheveux."

Super Milk peut être utilisé comme première étape (Liquid) de la méthode L.O.C. Un trio de laits d'amande, coco et avoine hydrate la chevelure, tandis que l'huile d'olive extra vierge la renforce. "Super Milk est un excellent primer capillaire. Utilisé seul hors de la méthode L.O.C., il fonctionne à merveille pour démêler les cheveux et les protéger de la chaleur. Il prépare aussi la chevelure à tous les autres produits qui pourraient suivre", explique Sarah.

Renee's Shea Souffle, une chantilly au karité à texture de baume, peut être utilisé comme deuxième étape (Oil) de la méthode L.O.C., et occupe une place spéciale dans le cœur de Sarah. Nommé en hommage à la sœur de Sarah, qui en a inspiré la recette, Renee's Shea Souffle associe le beurre de karité issu du commerce équitable aux huiles de noix de coco extra vierge et de ricin. Fouettés avec d'autres ingrédients revitalisants, ils produisent une chantilly légère, polyvalente et très nourrissante pour les cheveux crépus, frisés ou bouclés.

En se basant sur une recette en ligne, Renée a mélangé du beurre de karité rapporté du Ghana par une amie avec des huiles essentielles pour produire un baume capillaire qu'elle a partagé avec ses proches et sa famille. Sarah l'a utilisé sur les cheveux de ses enfants, et a tout de suite adoré ce produit inspiré par la communauté noire.

"Je me suis tout de suite dit : "Lush a besoin d'un produit comme celui-ci !". Je voulais me baser sur la recette utilisée par ma sœur, qui est pleine de bienfaits non seulement pour les cheveux, mais aussi pour le cuir chevelu. Comme c'est elle qui a inspiré le produit, nous lui avons donné son nom. J'ai un fils et deux filles, qui ont des textures de cheveux très différentes, et ce produit fonctionne à merveille pour nous tou·te·s. Je souhaitais que d'autres familles puissent profiter d'un produit similaire", raconte Sarah.

Enfin, pour la dernière étape (Cream), il y a Curl Power (c'est moi qui ai baptisé ce produit à l'époque où je travaillais chez Lush !). Sarah a créé ce produit pour les personnes qui souhaitent garder leurs cheveux au naturel : ce soin riche en beurre de cacao nourrissant et mélasse humectante prépare les cheveux pour leur coiffage ; le gel de graine de lin leur donne de la brillance.

"Que ce soit dans la société ou dans les media, les personnes noires entendent constamment que leurs cheveux au naturel ne sont pas assez "beaux" ou "professionnels". Curl Power a pour but d'encourager ces personnes à être fières de porter leurs cheveux au naturel : pas de traitement thermique ni chimique, juste leur splendeur naturelle."

Le travail de Sarah est loin d'être terminé ! Elle continue de tester de nouvelles formules avec l'équipe HairLab en espérant que cette gamme de soin des cheveux crépus, bouclés ou frisés continuera de se développer. Suivez-la sur Instagram pour avoir quelques aperçus et conseils, et en savoir plus sur l'utilisation de ces nouveaux produits, arrivés mi-novembre 2020 en ligne et en boutique !

 

Texte par Milla Alexander.

Commentaire (1)
1 Commentaire
Contenu apparenté (1)

Produits apparentés

1 élement
Nouveau
warm yellow coloured splodge of power conditioner
Après-shampoing
Réparateur au parfum de vanille
13,00 €
95g