NOTRE SÉLECTION

Combattons les tests sur les animaux

Nous voulons montrer au monde qu'il est possible d'inventer, de fabriquer et de commercialiser une grande variété de produits conformes à toutes les normes légales de sécurité sans jamais avoir recours aux tests sur les animaux.

Pour fabriquer nos cosmétiques sans cruauté, nous achetons nos ingrédients à des fournisseurs qui n'effectuent ou ne commandent pas de tests sur les animaux. Ces 20 dernières années, nous avons fait campagne en faveur d'une législation anti-tests sur les animaux qui s'appliquerait à toutes les entreprises de cosmétiques opérant à l'intérieur de l'Union européenne, et rendrait illégales la commercialisation et la vente de produits et d'ingrédients testés sur les animaux.

Depuis le début des années 90, Lush combat la pratique cruelle et souvent inefficace des tests de produits cosmétiques sur les animaux. Nous avons collaboré avec des groupes de défense des animaux comme la Humane Society International (HSI) et la British Union for the Abolition of Vivisection (BUAV). En 1993, Lush et le public britannique ont fait pression sur le Parlement européen pour qu'il présente un projet de loi contre les tests sur les animaux dans les produits cosmétiques et de toilette. Nous avons été entendus, et la Directive Cosmétiques a été adoptée. Cette loi stipule qu'en Union européenne :

Aucun produit fini ne peut être testé sur les animaux.

Aucun ingrédient ne peut être testé sur les animaux.

Aucun produit testé sur des animaux ne peut être commercialisé ou vendu où que ce soit en Europe.

Youtube : http://www.youtube.com/watch?v=N2NbBXFskMc

La Directive Cosmétiques a forcé les fabricants européens à remettre en question leurs politiques de tests de produits/ingrédients. Toutefois, certaines entreprises ont fait du lobbying contre cette législation et ont gagné un délai de grâce de 20 ans, au cours duquel elles ont continué à vendre des produits testés sur les animaux. En 2013, Lush a lancé une campagne internationale en partenariat avec la Humane Society International, visant à obtenir 350 000 signatures d'une pétition appelant à la mise en application de la Directive Cosmétiques. La campagne a fonctionné : la Directive Cosmétiques a poussé les fabricants de produits cosmétiques à prendre leurs responsabilités. Aujourd'hui, il est illégal pour ces entreprises d'utiliser des ingrédients et de vendre des produits testés sur les animaux.

La Directive Cosmétiques fait partie de l'héritage de Lush, mais notre contribution ne doit pas s'arrêter là. Les produits cosmétiques, médicaux et ménagers continuent d'être testés sur les animaux dans les pays en développement. Notre combat ne s'arrêtera pas tant que les tests sur les animaux n'auront pas été éradiqués partout dans le monde. Nous comprenons qu'il est nécessaire pour les entreprises de vérifier la sûreté de leurs produits, et c'est pourquoi nous avons à cœur de trouver des méthodes de tests alternatives, dans le cadre du Lush Prize.

Chaque année, le Lush Prize offre 250 000 £ à des lauréats passionnés et innovants, opposés aux tests sur les animaux, qui ont besoin d'un financement pour des projets de lobbying, de sensibilisation, de formation et de recherche scientifique. Le fonds a aussi pour but d'offrir à l'industrie cosmétique des alternatives sûres, notamment avec l'approche 21st Century Toxicology (21CT), qui se concentre sur l'observation des cellules humaines pour déterminer les voies de toxicité, et ainsi tester de nouveaux produits sans recourir aux animaux.

Nous voulons montrer au monde qu'il est possible d'inventer, de fabriquer et de commercialiser une grande variété de produits conformes à toutes les normes légales de sécurité sans jamais avoir recours aux tests sur les animaux.

Fighting Animal Testing: The Cosmetics Directive

Commentaire (1)
1 Commentaire