NOTRE SÉLECTION

Changeons l’Europe, pas le climat – Élections européennes 2019

Ce mois de mai, BirdLife International et Lush s’associent dans le cadre de la campagne #IvoteNature pour la conservation des oiseaux et de la nature. Dans cet article, nous donnons la parole à l’organisation BirdLife, qui explique pourquoi la nature a besoin de votre aide aux prochaines élections européennes.

Saviez-vous que l’Union européenne a mis en place certaines des législations environnementales les plus efficaces à l’échelle mondiale ? En Union européenne, nous avons des lois pour protéger l’eau et l’air, les océans et les forêts, ainsi que la faune et la flore sauvages. Ces lois sont créées par les député·e·s au Parlement européen que nous élisons. C’est donc grâce à nos votes passés que ces lois existent. Oui, mais...

...La nature est en état de crise grave. Et si la nature est en crise grave, alors nous sommes aussi en crise grave.

Les températures de notre planète ne cessent de grimper. Chaque été, nous voyons l’Europe brûler, de la Scandinavie à la Méditerranée.

Le niveau des mers continue de monter. Les précipitations extrêmes entraînent des inondations destructrices, et deviennent aujourd’hui une nouvelle réalité pour beaucoup. Les environnements naturels encore intacts qui nous restent sont détruits pour des intérêts commerciaux. Les espèces et la biodiversité s’amoindrissent à une vitesse alarmante.

Malheureusement, la population n’est pas unanime sur le fait qu’il faut agir maintenant pour stopper le changement climatique. Certaines personnes ne croient même pas au changement climatique. Sans un nombre suffisant de député·e·s prêt·e·s à défendre la nature et la biodiversité dans la politique européenne, non seulement nos progrès s’arrêteront là, mais une grande partie des victoires pour lesquelles nous avons tant lutté sera réduite à néant.

Toute évaluation objective de notre situation actuelle commence par des recherches scientifiques raisonnables. Au sein de BirdLife, nous menons de telles recherches – des recherches scientifiques crédibles, impartiales et apolitiques. Et les résultats font peur. Nous pouvons affirmer aujourd’hui, hors de tout doute raisonnable, que notre économie actuelle donne lieu à un changement climatique massif et perturbateur, qui constitue une menace pour l’existence de l’humanité, constatable de notre vivant. Toujours hors de tout doute raisonnable, il est clair que l’activité humaine entraîne un effondrement de la biodiversité et un appauvrissement des écosystèmes à une échelle jamais vue auparavant en 65 milions d’années.

L’Europe connaît aujourd’hui une prise de conscience collective. Nous changeons des habitudes prises depuis le début de nos vies. Nous disons non aux plastiques à usage unique. Nous mangeons moins de viande. Nous achetons local, durable, éthique. Nous signons des pétitions pour sauver la planète.

Mais que faire quand le nettoyage de la plage est terminé ? Quand votre marche pour le climat locale touche à sa fin ?

Ce mois de mai, nous aurons l’opportunité d’avoir un impact réel pour la nature : les élections européennes. Nous pouvons voter pour protéger la nature ; nous pouvons voter pour protéger notre planète.

À l’occasion des élections européennes, nous vous encourageons à voter pour les causes qui vous tiennent à cœur, et à voter pour protéger la nature. Si vous n’êtes pas sûr·e de savoir quel(s) parti(s) dans votre pays prennent la cause de la nature et du combat contre le changement climatique au sérieux, consultez les classements dans ce guide (page 9 pour la Belgique, page 17 pour la France et page 25 pour le Luxembourg).  

La liberté d’expression est un droit qu’il est important de préserver. Cet article a pour but de permettre à une organisation externe à Lush de partager son point de vue.

 

Commentaire (1)
1 Commentaire